Piercing à la bouche : effets du piercing sur la langue et les dents & informations générales

Le piercing à la bouche est une mode, un véritable phénomène de société qui va même jusqu’à constituer un problème de santé publique compte tenu des complications qui peuvent survenir. Le piercing est une pratique très ancienne, une forme de rituel qui symboliserait le passage à l’âge adulte ou, plus simplement, une appartenance à un groupe social ou serait un simple ornement selon les époques ou les civilisations. Votre spécialiste en chirurgie dentaire sur Paris 17, Laurent Barda, revient sur cette pratique aujourd’hui très répandue et parfois source de complications médicales.
De nos jours et dans notre société dite occidentale le piercing buccal est courant et concernerait environ 15 à 20 % de jeunes entre 15 à 25 ans mais peut bien-sûr toucher des gens plus âgés. Le piercing est assimilé à une mode, une sorte de rébellion pour certains, de recherche d’esthétique pour d’autres voir d’appartenance à un groupe. Dans tous les cas, il faut prendre un certain nombre de précautions avant de se faire mettre un piercing à la bouche.

Où mettre un piercing buccal et quels sont les types de piercings à la bouche ?

Les piercings peuvent être localisés sur les lèvres (medusa, monroe, labret médian ou décalé), la joue, la langue ou plancher de la bouche. Ils sont principalement en acier inoxydable mais peuvent être en titane, en or, argent, voir en platine.
Les piercings présentent des dangers non négligeables pour ceux qui les portent et les chirurgiens dentistes peuvent être confrontés à soigner des patients qui ont des lésions secondaires à ces piercings!

Les risques du piercing de la langue ou des lèvres sur la santé

Rappelons que la bouche comporte des milliers de microbes et que toute effraction de la muqueuse buccale entraine automatiquement le passage de ces bactéries dans le sang.
Quand un patient est en bonne santé, son organisme se défendra (en principe) spontanément contre ces microbes et il n’y aura donc (en principe) aucun effet secondaire.
Quand le patient n’est pas en bonne santé (diabétique, certaines affections cardiaques type souffle au cœur, cancer, certaines affections sanguines ou infection par le VIH…), il est possible qu’en l’absence de prise d’antibiotiques, l’effraction de la muqueuse buccale entraîne alors des conséquences très graves pouvant aller jusqu’a une septicémie voir même au décès.

Les effets du piercing de la langue ou des lèvres sur la bouche du patient

Les effets du piercing sur les dents

A moyen ou long terme, la pression et le frottement du piercing par son fermoir ou sa bille peuvent provoquer :

  • éclats d’émail;
  • fissures de l’émail;
  • déchaussement des dents;
  • diminution du « sertissage du collet de la dent ou récession gingivale »;
  • modification de la position de la ou des dent;
  • fracture possible des dents.

Les effets du piercing sur les muqueuses à court terme

  • infections;
  • saignements;
  • douleurs;
  • gangrène de la région perforée;
  • hyper salivation;
  • haleine fétide.

Les effets du piercing sur les nerfs

  • lésion du nerf lingual

Ces lésions ont comme conséquences une perte ou une diminution partielle ou totale de la sensibilité pouvant s’associer à de violentes douleurs.

Précautions à prendre avec un piercing à la bouche

Il semble évident que, vu les risques d’un piercing à la langue ou à la bouche, personne ne devrait donc en principe se faire poser un piercing. Toutefois pour les candidats à la pose du piercing nous vous indiquons quelques précautions à prendre :

  • choisir « un professionnel »;
  • utilisation de matériel unique jetable et ou stérilisé pour limiter les risques d’infection et de transmission des maladies;
  • élimination encadrée des déchets;
  • acte interdit sur un mineur sans le consentement des parents;
  • les infections peuvent (en principe) être évitées grâce à un traitement préventif d’antibiotiques adapté et poursuivi plusieurs jours;
  • une fois le piercing buccal posé il faut avoir une hygiène bucco-dentaire rigoureuse et faire des bains de bouche contenant un antiseptique et cela plusieurs jours après la pose.

La législation française est très précise et rappelle que seuls les chirurgiens-dentistes et médecins ont le droit d’effectuer des actes dans la cavité buccale. Il en résulte donc que les assurances ne couvriront pas les complications éventuelles.